Il paraît que les filles sont nulles en maths…

Contre ce stéréotype, qui est drôlement bien ancré dans les têtes, on peut aussi se mobilise, notamment grâce aux actions menées par l’association Femmes et Mathématiques. J’ajoute une bonne mise au point sur Les mathématiques et l’enseignement féminin en France, par Nicole Hulin. C’est en ligne : Enseignement Maths

Et un bon gros article de Renaud d’Enfert sur « L’enseignement mathématique à l’école primaire de la Troisième République aux années 1960 : enjeux sociaux et culturels d’une scolarisation « de masse » ».

En ligne aussi : Maths 3e RépubliqueEnfin, pour conclure sur une note positive, des propositions de remédiations parues dans les Cahiers pédagogiques de Claudine Hermann et Véronique Slovacek-Chauveau qui s’interrogent pour savoir « Que faire pour que les filles fassent des sciences ? » (novembre 2008).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *