Actualité – La Ville de Paris récompense deux lauréates du Prix sur les études de genre

Le prix de la Ville de Paris pour les études de genre encourage les étudiants et jeunes chercheurs à s’intéresser aux sujets relevant de ce champ d’investigation, en particulier aux inégalités entre femmes et hommes, afin que leurs travaux enrichissent les politiques d’égalité et contribuent à la sensibilisation du plus grand nombre.

Le jury est présidé par Florence Rochefort, présidente de l’Institut Emilie du Châtelet. Il est composé de trois représentants du Conseil de Paris et de sept universitaires. Les seize candidatures ont été évaluées en considérant notamment le caractère central de la problématique de genre dans la recherche.

Cette année, une sociologue et une historienne se partageront la dotation de 5 000 € :

•    Nehara Feldman, pour sa thèse intitulée « Migrations de l’oppression : rapports sociaux de sexe et divisions du groupe des femmes au sein d’un segment de lignage originaire de la région de Kayes (Mali) », dirigée par Francine Muel-Dreyfus, soutenue en juin 2009 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales ;

•    Bibia Pavard, pour sa thèse intitulée « Contraception et avortement dans la société française (1956-1979), histoire d’un changement politique et culturel », dirigée par Jean-François Sirinelli, soutenue en décembre 2010 à l’Institut d’Etudes politiques de Paris.

Jean-Louis Missika, adjoint chargé de l’innovation, de la recherche et des universités, et Fatima Lalem, adjointe chargée de l’égalité femmes/hommes se réjouissent de l’intérêt actuel pour les études de genre dont témoignent la variété et la qualité des travaux présentés, et adressent toutes leurs félicitations aux lauréates.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *