Hypersexualisation des enfants et des adolescent-e-s. Réflexions à partir du rapport Jouanno

 Le rapport de Chantal Jouanno « Contre l’hypersexualisation, un nouveau combat pour l’égalité » en date du 5 mars, est un document incontournable dont les acteurs de l’éducation doivent se saisir. Sigolène Couchot-Schiex nous en propose une analyse aussi pertinente que passionnante.

Lien vers le rapport Jouanno :

http://www.solidarite.gouv.fr/documentation-publications,49/rapports,1975/famille-et-enfance,1988/protection-de-l-enfance,2054/rapport-de-chantal-jouanno-sur-l,14557.html

Qu’est ce que l’hypersexualisation ?

Personne n’a pu éviter les images présentant de (très) jeunes filles dans des poses sexys mais plus encore érotiques, ou de jeunes garçons dans des rôles simulant une domination virile et sexuelle… . On peut en effet reprocher aux médias de banaliser les comportements de type sexuel et de mettre en scène des enfants ou des adolescents dans des contextes proches de la pornographie ou du fantasme sexuel. Ces images sont diffusées à grande échelle dans l’ensemble de la sphère publique sans limite ni contrôle.

Le rapport Jouanno précise page 20: « L’hypersexualisation se rapporte à un phénomène social qui relèverait de stratégies humaines autour d’une mise en scène « sexualisées » du corps dans le but de séduire l’autre.

Cette stratégie peut s’entendre de deux manières :

- soit elle est mise en œuvre directement par les jeunes filles,

- soit elle l’est a travers la publicité, les medias, les clips video, internet… »

Le rapport fait état de différents constats et amène la sénatrice à établir 12 recommandations dont certaines explicitement orientées en direction des acteurs éducatifs, des enseignant-e-s.

Il est certain que nous devons nous saisir de ces éléments et mettre en place à la fois des formations mais aussi des recherches permettant de comprendre et de contenir cette évolution sociale.

Cette évolution n’est pas le fait unique ni même principal des fillettes et adolescentes comme le rapport pourrait trop facilement le faire croire. Cette évolution est celle de notre société individualiste et mercantile qui fait beau jeu à la fois des stéréotypes qui séparent et nourrissent les comportements mais aussi du jeune public comme cible facile de l’hyper-consommation.

L’hypersexualisation touche aussi bien les filles que les garçons enfermant chacun dans un rôle qu’on lui donne à jouer en référence à des modèles adultes qui les dépassent et sur lesquels ils n’ont pas prise. Comment expliquer à une fille de 8 ans que s’habiller, se déhancher de manière plus que suggestive ne peut être valorisé qu’à la télé ? mais que dans « la vraie » vie, cela ne correspond pas à sa place d’enfant et peut être dangereux pour sa santé psychique, corporelle ?

On peut se demander quels projets de soi corporel et social, notre société permet aux enfants d’élaborer ?

Face à ces nouveaux comportements et à la cristallisation des stéréotypes de sexe, nous devons être encore plus vigilant-e-s au maintien des avancées pour l’égalité des femmes et des hommes dans notre société. Ceci confirme la nécessité et les larges perspectives d’éducation et de formation à tous les niveaux du cursus mais aussi en dehors de la sphère scolaire.

Une très bonne critique du rapport écrite par Sophie Jehel est consultable sur le site Telos

C'est en ligne.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet
This entry was posted in Actualités / News, Médias, Niveau élémentaire, Sociologie and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">