Le langage, catégorie utile pour la lutte féministe

Il y a des hasards tout à fait étonnants. Hier (jeudi 27 septembre 2012), Cécile Dufflot a mis les choses au point à l’Assemblée nationale. Petit rappel des termes de l’échange : « ce que je sais M. Accoyer, c’est que je suis une femme. Je vous prierai donc de m’appeler Madame la ministre […] Sinon je me verrai dans l’obligation de vous appeler, Monsieur le député, avec un “a” ce qui ferait Monsieur la député. Ce serait aussi désagréable à votre égard qu’au mien ». Continuer la lecture de Le langage, catégorie utile pour la lutte féministe

Il faut « plus d’égalité entre filles et garçons à l’école », ce sont nos Ministres qui le disent !

Difficile de vous dire à quel point, ce matin, je me suis levée de bonne humeur. La raison de ce regain d’optimisme assez inespéré en ces temps de grisaille et de crise automnale ? L’article publié hier par Vincent Peillon et Najat Vallaud-Berlkacem dans Le Monde, intitulé « Pour plus d’égalité entre filles et garçons à l’école ». Cet article est intéressant à plus d’un titre, et je me permets donc aujourd’hui de vous en proposer une lecture ligne à ligne (retrouvant au passage avec bonheur un des exercices clé de ma formation d’historienne : le commentaire de texte), afin que nous mesurions collectivement l’ampleur du chantier qui s’ouvre à l’initiative du ministre de l’éducation nationale et de la ministre des droits des femmes. En violet, le texte de l’article. En noir, mes commentaires. Continuer la lecture de Il faut « plus d’égalité entre filles et garçons à l’école », ce sont nos Ministres qui le disent !

Mission Égalité de l’Université Lyon 1

Dans notre belle université, il y a une Mission pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

Les objectifs de la Mission Egalité  recouvrent plusieurs aspects de la vie de l’université Lyon 1 et l’ensemble de ses acteurs :

  • promouvoir l’égalité des chances des filles et des garçons dans les études scientifiques et de santé ainsi que dans leur orientation professionnelle,
  • assurer, pour le personnel de l’université Claude Bernard Lyon 1, l’égalité entre les hommes et les femmes dans le traitement et le déroulement des carrières,
  • promouvoir les études scientifiques et technologiques auprès des lycéens et particulièrement des lycéennes.

Cette belle mission a un chargé de mission, Philippe Liotard.

Et en plus elle a un blog.

L’Union Régionale des CIDFF de Rhône Alpes fête ses 30 ans

L’Union Régionale des CIDFF de Rhône Alpes fête ses 30 ans le 1er octobre au Conseil Régional à Confluence.

Dès 16h30, DIALOGUES en EGALITE avec la participation de Brigitte Gresy et de François Fatoux, Directeur de l’ORSE (Modératrice Annick HOUEL, Universitaire, membre de l’U.R-CIDFF.

Le programme intégral est à consulter en ligne : http://www.infofemmes-rhonealpes.fr/

Le Gender pour les nuls

Pour finir l’année 2011 en beauté (façon de parler), je partage avec vous les revendications d’une de ces « associations familiales » dont on a tellement entendu parler à la fin de l’été, au moment du « scandale » de l’introduction des théories du gender dans les programmes de SVT en classe de Première.

Figurez-vous que vous êtes probablement passé à côté d’un scandale majeur, à l’heure où vous ne pensez qu’à cuire la dinde et vous gaver de papillottes : « En novembre 2011, 75% des français exigent toujours que Luc Chatel réagisse au scandale du Gender ! ». On a les indignés qu’on mérite… L’IFOP s’est même fendu d’un sondage sur le sujet. Résultats ? Les interviewés mettent en doute la scientificité de l’affirmation selon laquelle « seule

Historienne je suis, historienne je demeure, même en vacances, alors je commence par un petit rappel des faits. Continuer la lecture de Le Gender pour les nuls

Référencement de travaux égalitaires en STAPS

C’était jusque là Sigolène Couchot-Schiex qui était notre référence en STAPS. Sigolène est partie pour la région parisienne, et la voici désormais maîtresse de conférences à l’Université de  Paris-Est Créteil. Mais nous avons plus d’un STAPS dans notre poche, et comme je reçois des informations diverses sur des ressources à l’usage spécifique des STAPS, je me fends donc d’un petit post pour les référencer. Continuer la lecture de Référencement de travaux égalitaires en STAPS

Décès de la féministe Françoise Collin

La philosophe féministe Françoise Collin est décédée le 1er septembre dernier. Elle occupait une position singulière dans le paysage intellectuel féministe depuis 1973 où elle fonda les Cahiers du GRIF. Aucun sujet touchant le « différend des sexes » (selon son expression) n’a échappé, dès lors, à sa grande curiosité.

Son féminisme radical visait à la « refonte des structures » sociales, la subversion des rapports sociaux de sexe, publics comme privés. Il lui a valu d’être expulsée de la scène philosophique, où elle avait acquis quelque renommée.

Dans le domaine des sciences dites « dures », majoritaires au sein de notre Université Lyon 1, Françoise Collin a su poser quelques-unes de ces questions qui fâchent : La science a-t-elle un sexe ? Après tout, on est en droit de poser encore aujourd’hui la question, quand on mesure la faible visibilité des femmes dans ce domaine de la pensée et le caractère profondément sexué de l’orientation des élèves et des élèvEs au cours de leur scolarité.

Pour l’histoire, ma discipline de prédilection, elle a joué un rôle essentiel en introduisant le concept de « genre » comme « catégorie utile d’analyse ». En effet, c’est dans Les Cahiers du GRIF, la première revue féministe de langue française qu’elle crée en 19873, que paraît dès 1988 et en français l’article fondateur de l’historienne Joan W. Scott (consultable en ligne : http://www.univ-paris1.fr/uploads/media/CGD1_Scott.pdf).

Il y a quelques mois, elle donna au fonds Aspasie une bonne partie de sa bibliothèque personnelle. C’est avec émotion et gratitude que nous lui rendons aujourd’hui modestement hommage.

 

Pour le fonds Aspasie, Muriel Salle

 Pour en savoir plus, ses livres conservés dans le fonds Aspasie sont actuellement consultables sur une table dédiée.

On peut aussi consulter l’intégralité des Cahiers du GRIF en ligne sur le site Persée.