Contraception, une affaire de femmes ?

À l’heure où l’on s’interroge, légitimement semble-t-il, sur la dangerosité des pilules dites « de troisième génération » en raison du dépôt de plainte de Marion Larat, victime d’un accident vasculaire cérébral en 2006, je trouve qu’il pourrait être salutaire d’élargir un tout petit peu le champs de la réflexion[1]. Pourquoi la contraception demeure-t-elle, encore et toujours, une affaire de femmes et, au-delà de la question stricte des pilules de troisième génération, que penser de la mise sous hormonothérapie au long cours de millions de femmes ?  Continuer la lecture de Contraception, une affaire de femmes ?