SOS-Papa, une association de féministes qui s’ignorent ?

On les entend partout ou presque depuis le début de la semaine. Après leur action spectaculaire (prenez-en de la graine : inutile de se mettre à poil, mieux vaut se percher), les représentants de papas privés de leurs enfants par leurs ex-compagnes/ex-épouses ayant viré amazones depuis leur séparation ont été reçu le 17 février ont été reçus par la ministre de la justice, Christiane Taubira, et par Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la famill, avec deux autres associations défendant les mêmes idées.  Le premier ministre avait en effet jugé « très urgent de recevoir ces associations ». Voilà qui a de quoi poser la légitimité des revendications qu’elles portent.

On les entend partout et on est souvent agaçé-e-s, pour le moins, par la teneur misogyne de leurs propos. On a déjà beaucoup dit sur ceux de Serge Charnay, le papa perché de Nantes : « Ce qui m’énerve le plus, c’est (…) que les femmes qui nous gouvernent se foutent toujours de la gueule des papas ». C’est dégueulasse hein !, Serge, de se faire foutre de sa gueule par l’autre sexe parce qu’on n’en est pas. Je sais. En plus on s’habitue jamais, tu sais… Tu vois, d’une certaine façon, tu pourrais devenir féministe. Continuer la lecture de SOS-Papa, une association de féministes qui s’ignorent ?

Psychoses urbaines, ordre moral et antiféminisme

Ces derniers jours ont été particulièrement chargés en événements très défavorables à la liberté des femmes et à la défense de leurs droits les plus élémentaires.

On a, bien sûr, beaucoup parlé de l’offensive masculiniste, articulée autour du coup d’éclat de Nantes[1]. Autour de ce premier événement, il me paraît nécessaire de faire œuvre de pédagogie et de préciser un certain nombre de points. Continuer la lecture de Psychoses urbaines, ordre moral et antiféminisme

Quelques émissions à écouter…

… pour faire le point sur les questions de pilules.

Le Dimanche 27 Janvier dans Divers aspects de la pensée contemporaine sur France Culture, rencontre avec Sophie Christin Maître, professeure d’endocrinologie. C’est en ligne.

Sur le même sujet, Les Matins de France culture, avec Marc Voinchet, recevait le 30 Janvier dernier Philippe Even, Président de l’Institut Necker Professeur émérite à l’université Paris-V et Danièle Hassoun, gynécologue. En ligne aussi : « Scandales sanitaires : la pilue passe mal« .